< All subjects
Print

La loi belge du 19 juillet 1991, qui régit la profession du détective privé, s’applique aux services de recherche qui ont lieu sur le territoire belge. On nous demande régulièrement si nous pouvons, en tant que détectives privés titulaires d’une licence belge, effectuer des missions à l’étranger. Par exemple, la personne concernée vit sur le territoire belge mais se rend régulièrement dans un pays voisin pour exercer son activité professionnelle.

Il est certainement possible pour une équipe de surveillance belge de se rendre à l’étranger pour mener une enquête. Chaque cas doit être examiné individuellement, car nous devons tenir compte de la réglementation spécifique concernant les enquêtes privées dans la région où nous mènerons l’enquête. Par conséquent, avant d’accepter une mission à l’étranger, nous vérifions la législation locale et contactons l’autorité compétente si nécessaire. Habituellement, nous préférons coopérer avec une agence de détective certifiée dans la région concernée, afin d’éviter que le rapport d’enquête soit rejeté.

Pour des raisons pratiques et juridiques, EQ-Investigations limite ses enquêtes de terrain au territoire européen, en tenant compte de la RGPD (GDPR). Pendant des recherches Internet internationales, nous respectons toujours la législation sur la protection de la vie privée. La plupart de nos clients sont des entrepreneurs, des citoyens et des avocats. Par exemple, une enquête sur la pension alimentaire ou une enquête pour récupérer une voiture de société volée.

Nous n’acceptons une mission à l’étranger que si les pistes sont suffisantes et si un briefing clair est donné. Nous discuterons à l’avance un devis, avec des conventions sur les tarifs, les coûts et les frais d’hébergement. Vous êtes tenu au courant quotidiennement de l’avancement de l’enquête. Une fois que l’investigation est terminée, vous recevez un rapport final complet avec une représentation chronologique des faits et des événements, avec des photos ou des enregistrements vidéo.