< All subjects
Print

Dans certaines situations, il n’est pas évident de rassembler des preuves sur un comportement ou un fait. La présence connue d’un détective privé peut changer le comportement de l’escro et modifier la réalité des choses. Parfois, une ruse – ou une sorte d’artifice – est le seul moyen d’obtenir des informations, pour exposer la vérité. Une ruse est, par exemple, le fait de utiliseren une autre qualité, de raconter une histoire fictive, afin d’obtenir les preuves recherchées auprès de la personne concernée. Une ruse peut être utilisée s’il n’y a pas d’autre moyen efficace d’obtenir des preuves tout aussi fiables.

Par exemple, un entrepreneur qui soupçonne que ses biens volés sont vendus sur Internet et qui fait donc appel à une agence de détectives privés. Dans ce cas, le détective privé tente de prendre contact en ligne avec le vendeur et de fixer un rendez-vous afin de savoir si les numéros de série correspondent aux biens volés. Si l’enquêteur est sûr à 100% que l’offre est une transaction interdite par la loi (par exemple, des stupéfiants), le test-achat ne peut en aucun cas avoir lieu.

En tant qu’enquêteur, nous pouvons, entre autres, assumer la qualité de client ou d’acheteur, pour autant que nous n’utilisons pas un titre protégé. Ainsi, un enquêteur privé ne peut pas assumer la qualité, par exemple, d’architecte, de notaire, de médecin, etc. à moins que l’enquêteur ne remplisse les conditions légales. Assumer la qualité de fonctionnaire est également interdit par la loi.

Pendant une mission d’invité mystère, nous continuons à déterminer objectivement ce que la personne concernée dit et fait. Il est absolument déconseillé de poser des questions suggestives à la personne concernée. L’utilisation d’une ruse combinée à une pression sur la personne concernée est juridiquement inacceptable.